Trans//border: Les contours de la frontière ne sont pas immobiles

TRANS//BORDER prend pour point de départ les travaux de Nathalie Magnan et interroge l’actualité de son œuvre à travers les travaux et les créations des artistes, chercheur.e.s, (h)acktivistes et étudiant.e.s qui continuent à cultiver les territoires qu’elle explorait.

En tant que contribution à la série Frontières et technologies et Rencontres Zelig, Femke propose une exploration collective d’images biomédicales tridimensionnelles.


@ ZINC (Friche la Belle de mai), Marseille