I don’t know where this is going: Iterations #2

@ iMAL

Quai des Charbonnages / Koolmijnenkaai 30 - 34
1080 Brussel / Bruxelles
+ 32 (0)2 410 30 93

Exhibition during opening hours of iMAL,
Tuesday to Friday, 13:00 - 18:00
check :http://imal.org/

////////////////////////////////

Une installation collective par : Pascale Barret (BE/FR) Miriam Raggam (AT) Claire Williams (BE/FR) François Zajega (BE) Julien Deswaef (USA/BE) Annie Abrahams (FR)

24 / 06 – 29 / 07 / 2016
Vernissage : 23 / 06 / 2016 18:30 – 22:00

Partir, décoller, quitter, aller, fuir, échapper d’où et vers où ?

Le simulateur spatial d’itinéraire sur terre que cette installation collective propose et évoque ludiquement les climats orageux, les obstacles, les difficultés et les incertitudes que vous pourriez rencontrer dans un voyage. Corps et objets se déplacent à travers les espaces de I don’t know where this is going et déstabilise le concept de voyage et de destination. Contrairement à des services en ligne tels que Open Street Map et Google Maps, ici les cartographies courbent, virent, coupent au travers et évitent les lignes de séparation en reliant des noeuds d’un point de départ à une destination de façons multiples.

Les guerres en Syrie, Irak et Somalie (etc.) ont des effets désastreux sur la vie des gens et les incitent à se déplacer, traversant d’ici ou d’ailleurs l’Europe. Lorsque fuir son habitation est inévitable, cela ne signiefie pas que la destination est immédiatement claire ou que la plus courte distance de A à B soit la seule chose sur laquelle compter. Les trajectoires de repli troublent le paradigme calculatoire de géo-localisation, et la manière dont les infrastructures technologiques interviennent dans leur capacités à vous positionner ou vous orienter.

Dans cette installation, les corps sont surveillés et les objets tracés. Certaines interactions déclenchent directement des sons, des images et des mots, alors que d’autres produisent des effets moins tangible. Informations satellitaires, outils de détection et systèmes de surveillance fonctionnent au delà de votre contrôle, consentement ou de vos connaissances. Peu importe la façon dont vous vous placez dans cet espace, vos mouvements déforment la géographie qui est projetée plus loin.
Où êtes vous bienvenu ? Où cela va-t-il ? Ces questions sont urgentes et
leurs réponses ne sont pas toujours présentes.

I don’t know where this is going fait partie de Itérations, un projet autour de l’avenir des pratiques artistiques collaboratives dans un contexte technologique. Une initiative de Constant, association pour les arts et les médias et de esc, kunst medien labor, à Graz (AT)

Coordination : Peter Westenberg (Constant) et Reni Hofmüller (esc).

Avec la collaboration de iMAL,center for digital cultures and technology, Bruxelles

Avec le soutien de :
Fédération Wallonie-Bruxelles Arts numériques
Cultural Department of the City of Graz,
Cultural Department of Styria,
The Arts and Culture Division of the Federal Chancellery of Austria

///////////////////////////////

Documents joints