Bruxelles

Routes + Routines

Routes + Routines est une série de promenades urbaines, de balades performatives et de visites surprises qui nous emmèneront dans des endroits inattendus de la ville de Bruxelles. Chaque fois, nous testerons de nouvelles méthodes pour détourner les routines quotidiennes et décaler notre perception d’endroits ordinaires. En créant des moments de frictions et en explorant des terrains non-familiers, ces promenades révéleront les rythmes, les motifs, les mouvements, les circonstances et les situations qui constituent notre soi-disant monde "normal"

Le projet Routes et Routines a lieu dans les zones résidentielles de Bruxelles. A travers des interventions, des actions et des présentations dans l’espace public, le projet noue des dialogues avec la réalité quotidienne du coin de rue, du ’’roundabout or zebra-crossing’’(?). R+R s’intéresse à la relation entre la technologie, la géographie, la représentation urbaine et l’imagination visuelle. Et porte sur la ville un regard qui vient de l’intérieur.

L’intérêt récent porté au situationisme a fait de la ville à nouveau une platforme de spectacles, de situations inattendues et de coincidences esthétiques, la ville comme un lieu stratifié avec sa propre vie et sa propre logique, un organisme post-industriel dans lequel le fonctionalisme et la plannification vont de pair avec les friches historiques et la marginalité sociale.

Dans le monde utopique de la science de l’information, tout peut être interprété en terme de programmation et la ville ne fait pas exception à la règle. Routes + Routines propose une comparaison entre, d’un côté, les notions romantiques de l’urbanité dans laquelle l’expérience individuelle est le point de départ pour une interprétation subjective des lieux et, de l’autre : la structure du langage binaire dans laquelle toute information peut être réduite à une opposition simple ; celle des zéros et des uns.

Si les villes, les groupes sociaux et les identités peuvent être compris simplement comme des entités programmables, pouvons-nous alors approcher les villes comme le hardware sur lequel tournent les programmes sociaux, économiques et politiques - en dirigeant et en déterminant le comportement, le mouvement, les normes, les interactions et les relations entre les citoyens ? Pouvons-nous questionner comment cette possibilité de tout penser comme programmable est employé ? Et partant de là , re-penser et re-modeler les structures de pouvoir urbaines, la domination du capital, l’injustice raciale, la pauvreté et la normalité ? Comment les programmes urbains qui semblent si figés peuvent être déviés, changés et réappropriés ?

Routes + Routines s’intéresse aux moyens de communication low-tech et au potentiel des media non-technologiques comme la rumeur, le ’’backchat’’, le bouche-à-oreille dans un monde dominé par les stratégies(de communication). Comment libérer le regard, l’observation, le rapportage du paradigme du contrôle et de la surveillance, et comment les utiliser pour stimuler l’imagination des citoyen/ne/s ? Comment pouvons-nous approcher d’un autre regard la multiplicité, la multiculturalité, la stratification, la maléabilité en partant plutôt des détails et de l’observation individuelle plutôt que d’une perspective en vue d’oiseau ?

documentation