Possible Bodies

@ Hacking Habitat : Art of Control Exhibition

Wolvenplein 36 3572 CD Utrecht The Netherlands

////////////////////////////////

Possible bodies est le titre de travail pour une oeuvre collaborative autour des logiciels 3D conditionnent et comment ils imaginent le genre. En focalisant sur les pratiques de modélisation, de scaning et d’impressions 3D, on s’intéresse aux enchevêtrements de la technologie, de la représentation et de la normativité qui apparaissent à travers des rendus du virtuel.

Issu de GenderBlending, une session de travail organisée par Constant en 2014, Possible Bodies s’est développé à travers des textes, des expérimentations et des performances. Possible Bodies constitue aussi d’une archive discursive contenant des oeuvres vidéo, de la documentation, des manuals, des tours guidés, des démonstrations de logiciels, des objects, des jeux, etc. L’archive prévoit le contexte qui permet d’interroger des réalités corporelles orientées à travers des interfaces paramétriques et des anatomies numériquement restreintes par les exigences de lamodélisation mesh.
Finalement, le projet est surtout une invitation au développement de combinaisons sauvages et de prototypes inattendus pour une diversite de corps digitaux.

Dans le cadre du symposium Hacking Habitat, Femke présentera un cas concret de logiciel en dialogue avec cette archive. En exposant le logiciel dans un contexte performatif son potentiel s’ouvre : il se transforme en machine à penser, faisant allusion aux possibilités de politiques, esthétiques et éthiques qui sont réellement génératives.

////////////////////////////////

GenderBlending

GenderBlending était une session de travail au Beursschouwburg du 17 au 22 novembre 2014. Pendant une semaine elle réunissait des bodyhackeurs, des théoricien.nes en 3D, des activistes de jeux, des designers queer et des féministes tech, afin de questionner les représentations clichées des corps (...)