Projet: DiVersions

Données de collections patrimoniales : Les "faits" sont-ils statiques ?

Débat organisé par VIAA/PACKED dans le cadre du projet DiVersions.

Les métadonnées des collections muséales sont généralement considérées comme statiques, mais en réalité, elles comportent souvent un certain degré d’incertitude ou sont sujettes au changement. Ainsi, au fil du temps, de nouvelles versions d’ensembles de données voient le jour, qui peuvent potentiellement être stockées ou documentées. Lorsqu’un musée décrit ses collections, il fait certains choix. Dans quelle mesure ces choix sont-ils des choix conscients ? Dans quelle mesure les métadonnées sont-elles activement modifiées et selon quelle logique ou stratégie ? Quel rôle jouent la recherche scientifique, les changements géopolitiques ou les changements personnels ?

Le projet Diversions rassemble des artistes intrigué.e.s par les versions des données de collections et qui s’engagent artistiquement avec elles. Au cours de ce débat, nous mettons des perspectives artistiques en conversation avec les pratiques de personnes qui travaillent quotidiennement avec les données au sein d’institutions.

DiVersions est un projet artistique initié par Constant. Il explore le potentiel des archives numériques en tant que sites de pratiques décoloniales et intersectionnelles et spécule sur la façon dont les institutions culturelles et le patrimoine culturel peuvent travailler avec et Á travers la différence. Le débat donne l’occasion au grand public et aux personnes travaillant au sein d’institutions patrimoniales d’entrer en dialogue avec le travail des artistes.

Avec entre autres :

  • Nacha Van Steen (Analyste de collection, Musée Art & Histoire, Bruxelles)
  • Anais Berck (artiste, La Botanique Coloniale Wikifiée)
  • Marie Lecrivain (artiste, Collection des incertitudes)

Modéré par Sam Donvil + Bart Magnus (VIAA/PACKED)

Image : Marie Lecrivain, Colm o’Neill, Collection des incertitudes


@ Pianofabriek

rue du Fortstraat 35, 1060 Sint Gill-i-es